L’accueil impeccable des Insulaires

le 2022-02-11

par Sarah-Emilie Nault

Photo Simon Jodoin

 Chaleureuse, rassembleuse, inventive et sans prétention, la microbrasserie Les Insulaires n’aurait pu naître sans amour : celui que les deux propriétaires Marilène Barale et Guillaume Ouimet portent pour la bière tout d’abord, puis celui qui unit ce beau couple de passionnés depuis qu’ils se sont rencontrés… dans un bar il y a 12 ans !

De longues tables, un tas de plantes, des couleurs pastel, un sofa vintage grimpé sur une petite mezzanine, une tapisserie tropicale rappelant la mer, un grand bar de bois autour duquel les Lavallois comme les visiteurs se retrouvent, 24 lignes de bière en fût soigneusement alignées sur un mur de tuiles blanches, un grand espace aéré de 140 places, un menu bistro réconfortant : la microbrasserie Les Insulaires est devenue ce lieu de rassemblement qui manquait aux habitants - les insulaires ! - de l’île de Laval.

« On tripe sur la bière depuis toujours, explique Guillaume, copropriétaire et brasseur titulaire d’un baccalauréat en génie chimique. C’est notre passion commune qui a motivé le tout, mais le faire en couple était nécessaire. Nous ne l’aurions pas fait si nous n’avions pas été ensemble. »

Décor des Insulaires, photo Simon Jodoin

C’est lorsqu’elle vivait à Montréal que la paire a commencé à se familiariser avec la bière de microbrasserie. En participant à de nombreux festivals de bières aussi. Des événements qui ont tellement charmé Marilène qu’elle a décidé, il y a cinq ans, de fonder le fameux Festival des bières de Laval. C’est ce « vrai » plongeon dans l’univers des bières de microbrasserie qui a marqué un véritable tournant dans la vie et les envies du couple entre temps devenu lavallois.

« Le milieu de la microbrasserie est très peu représenté sur le territoire, lance Marilène. On avait vu qu’il n’y avait pas de microbrasseries à Laval et on ne comprenait pas pourquoi, car il y avait une demande. On trouvait ça important de s’implanter ici. Notre clientèle est principalement locale. »

Preuve que la demande était belle et bien réelle : l’engouement dont les gens faisaient preuve lors de l’ouverture en 2018 ne s’essouffle pas. Le couple ne fait donc pas que « brasser de la bière », il contribue aussi à créer une vie de quartier autour du pont Viau, là où on ne retrouvait que très peu de commerces locaux.

Photo Simon Jodoin

« Les gens de la place ont beaucoup de reconnaissance envers nous, ajoute le couple qui se dit très impliqué dans sa communauté. Ils nous ont dit : “enfin, un commerce semblable !” Les gens sont enthousiastes, ils veulent nous encourager et ils apprécient notre présence. »

Laval développe de belles offres depuis quelques années. Bon nombre de restaurants et de nouveaux projets voient le jour, ce qui attire de plus en plus de jeunes et de petites familles qui viennent s’y installer. Et puis les amateurs de bière qui préfèrent rester dans la métropole osent maintenant sortir de la ville pour aller à la découverte de nouveaux établissements brassicoles.

« Depuis cinq ans, c’est fou le nombre de routes des bières qui explose, affirme Guillaume. Il y a beaucoup de tourisme qui est créé par les microbrasseries. Presque chaque village a sa microbrasserie maintenant. Le fait qu’on soit près de Montréal fait que cela attire les gens, ils entendent parler de nous. »

Un plat du menu des Insulaires, photo Simon Jodoin

Fraîcheur locale

À l’instar de nombreux établissements de Montréal et d’ailleurs, Les Insulaires se font un point d’honneur de faire la part belle aux produits locaux et québécois. C’est dans cet esprit qu’a été créée leur bière composée à 100% de produits québécois baptisée La Lyzée et sortie… à la Saint-Jean-Baptiste! Une Pale Ale classique et fruitée « sans être trop amer, » facile à boire et ayant reçu de belles critiques.

« On a voulu faire une bière 100% Québec et encourager le terroir, explique celui qui a passé 4 ans à brasser de la bière dans un chaudron dans un local universitaire. Il y a de plus en plus de houblonnières au Québec, il y a des malteries super intéressantes, c’est de plus en plus disponible. En plus, le fait que ce soit nos amis du Domaine Brune Houblonde qui fassent pousser le houblon à Laval, c’est encore plus cool. »

De la levure et du malt provenant d’Innomalt Inc. ou d’ailleurs au Québec, du miel de chez Intermiel, des camerises et d’autres bons petits fruits du Québec : les saveurs des bières des Insulaires sont rehaussées par la fraîcheur des produits de notre terroir.

Photo Simon Jodoin

« Je réussis toujours à faire aimer une de mes bières à quelqu’un », affirme Guillaume dont le papa, ancien fervent amateur de Molson Export, ne jure maintenant que par La Dérive NEIPA, sa New England IPA.

Détentrice d’un permis de brasseur artisanal, la microbrasserie n’a pour le moment le loisir de vendre sa bière que directement aux clients sur place. Elle peut aussi leur proposer depuis peu ses nouvelles canettes pour emporter. Une belle manière de faire de la publicité pour le couple dont le troisième bébé (ils sont aussi parents de deux enfants) connaît une belle croissance. Tellement que des brasseurs venus d’ailleurs font parfois la route pour venir visiter leurs installations et leur demander conseil.

« On ne sait pas où on va être dans deux ans, on ne fait que grandir, lance en riant le brasseur qui en est déjà à l’exploration de nouvelles recettes de bières. C’est vraiment une belle fratrie, le milieu de la bière au Québec, et pour nous les projets ne manquent pas. »

Partager cet article

Facebook Twitter Google+ Email

À DÉCOUVRIR

Vous devriez aimer

Moment tropical | À vos planches!

Saviez-vous que l’une des îles d’Hawaï se trouve à Laval? Retrouvez la chaleur, le son des ...

En savoir plus

Escaparium Laval

Escaparium Laval est un concept de divertissement proposant un jeu d'évasion.

Activité - Visiteurs

En savoir plus

Complexe Sportif Guimond

Ce centre compte trois patinoires de deux grandeurs différentes

Sportif - Événements sportifs

En savoir plus