Mange ton île : saveurs locales et agrotourisme à Laval

le 2022-06-13

À deux pas de la vie urbaine, découvrez le côté champêtre de Laval ! C’est simple, soit que les produits régionaux viennent à vous, savoureusement apprêtés et servis dans un de nos restaurants réputés, soit que vous partez en exploration sur notre île, sur les chemins de campagne.

 Bien que Laval soit la troisième plus grande ville au Québec avec plus de 400 000 habitants, elle a la particularité de côtoyer la campagne de très près. Oui, tel un secret bien gardé, 30 % de son territoire se trouve en zone agricole. Ça vous étonne ? Il faut le voir pour le croire, alors venez faire un tour !

Prenez la clé des champs

Laval compte plus de 120 entreprises agricoles et une cinquantaine de kiosques à la ferme. C’est là que vous découvrirez une grande variété de fruits et légumes (certains en autocueillette), de fromage, de miel, de vin, de cidre, de bière et bien sûr de produits faits maison très populaires ! Et pour cause : pains, vinaigrettes, tartes, marinades, confitures, gâteaux, beignets aux patates cuits dans le sirop d’érable. Clin d’œil ici à la Ferme Marineau qui confectionne avec succès ce dessert traditionnel ainsi que d'autres gourmandises à emporter chez soi prolongeront le souvenir de votre escapade champêtre lavalloise.

Que diriez-vous d’une journée à la campagne sans sortir de Laval ? Voici nos bons plans. D’abord, laissez-vous tenter par les fromages de chèvre de la Fromagerie du Vieux-Saint-François dans le nord-est de l’île, puis dirigez-vous vers l’ouest. En chemin, selon la période des récoltes, soit de juin à novembre, vous serez en mesure de cueillir des fruits (fraises, framboises, bleuets, pommes, tomates (bien oui, rappelez-vous que la tomate est un fruit!) et des légumes (courges, citrouilles, poivrons, aubergines, oignons, piments forts, etc.).

Vous aurez l’embarras du choix entre la Ferme F. Turcot et fils, la Ferme Marineau, la Ferme Vaillancourt (une institution, depuis près de 200 ans!), la Ferme Forget, où les enfants s’amuseront dans le labyrinthe de maïs géant à partir du mois d’août – et on peut aussi y cueillir des tournesols! Le tout nouveau labyrinthe de tournesols de la Ferme Marineau saura aussi charmer les petits comme les grands. Aussi, dès la fin de lété, le Verger Gibouleau vous accueille pour la cueillette des pommes.

Oh il y a d’autres arrêts à faire, entre autres, à la Ferme Jeunes au travail, qui emploie de jeunes adultes de 16 à 35 ans dans le but de développer leurs compétences personnelles, sociales et professionnelles. Vous les encouragerez en achetant des produits frais des champs ou cuisinés (marinades, etc.) et même des meubles faits à la main, si jamais vous avez de la place dans vos bagages!

Pour profiter des plaisirs de la campagne en zone urbaine, consultez le répertoire de Saveurs de Laval ou les pages Saveurs d’ici de notre site. En guise de carte au trésor, tracez-vous un circuit gourmand qui vous conduira chez des producteurs agricoles et même viticole. Vous pouvez vous inspirer de cet itinéraire.

Si votre exploration vous a donné soif, tant mieux ! Vous aurez l’occasion de déguster des vins, des cidres ou des bières fièrement produits à Laval, au vignoble du Château Taillefer Lafon et aux Insulaires microbrasseurs, ou encore dans nos restaurants lavallois qui les proposent au menu.

Des gens passionnés de leur métier

Tout comme les producteurs agricoles du territoire de Laval, les chefs et les restaurateurs sont des gens passionnés et ils aiment bien partager leur histoire. C’est toujours agréable de piquer un brin de jasette avec eux, quand on a la chance de faire leur connaissance ! À défaut de tous les rencontrer, nous vous en présentons quelques-uns ici.

Parmi les restaurateurs, le doyen est sans nul doute Richard Bastien, chef propriétaire du restaurant Le Mitoyen. Réputé pour sa fine cuisine mettant en valeur les produits régionaux, son établissement a pignon sur rue dans une maison ancestrale du quartier Sainte-Dorothée depuis 1977.

On est également très fier du chef Marc-André Royal, un Lavallois qui possède un restaurant et trois boulangeries-pâtisseries La Bête à Pain à Montréal et à Laval. La Bête à Pain de Laval est aussi un restaurant reconnu pour ses délicieux lunchs en semaine et brunchs en fin de semaine, une épicerie fine et un traiteur. Amusant : l’entreprise fait dans l’économie circulaire, en fournissant des pains invendus à la microbrasserie Oshlag à Montréal, qui en fait une bière nommée Miettes! Même initiative depuis juin 2022 avec la microbrasserie Silo qui a lancé une nouvelle bière de pain nommée Gros-Sault.

Voici un autre bel exemple d’initiative qui connaît du succès : le bar à vin Oregon. Lancé par quatre gars aimant la bonne chère et les très bons vins, ce resto a pour chef Mark Lee Basombrio, qui se surnomme lui-même Mark the Infamous Chef. Ultra créatif, il est tout sauf infâme. Sa cuisine est un voyage en soi.

Un autre chef qu’on ne peut passer sous silence tellement il a contribué à la renommée de la restauration hôtelière est Éric Robidoux, qui est responsable des cuisines du Sheraton Laval et du Hilton Laval. Si les Lavallois et les gens de passage à Laval vont manger au restaurant sans loger à l’hôtel, c’est en grande partie grâce à la réputation du restaurant La Piazza du Sheraton Laval qui attire les fins gourmets !

À bien y penser, vous n’aurez pas assez d’une journée pour tout faire, si vous êtes particulièrement gourmands. Communiquez avec nos conseillers à Tourisme Laval pour vous aider à planifier votre escapade agrotouristique !

#lavalcmaintenant

Partager cet article

Facebook Twitter Google+ Email

À DÉCOUVRIR

Vous devriez aimer

Et si on se simplifiait un peu la vie!

Vous prévoyez une excursion au Parc de la Rivière-des-Mille-Îles et manquez de temps pour ...

En savoir plus

Souldia - Dixque d'art

En savoir plus

Jack Astor's Laval

Restaurant - Visiteurs

En savoir plus